Test et Avis sur l’enceinte B&W 685 S2

Pas facile d’être le meilleur. Les autres ne cherchent qu’à prendre votre place sur le podium et un jour où l’autre, quelqu’un y parvient. C’est ce qui s’est passé pour le modèle original des 685 de Bowers & Wilkins, qui nous ont tant impressionnés à leur sortie il y a dix ans, et se sont imposées pendant longtemps avant de se voir détrôner.

Les 685 S2 sont alors arrivées, et se sont vu(es ?) propulser au sommet de leur catégorie. Elles ont remporté deux Awards, y compris celui de Produit de !Année. Mais l’an dernier, l’inévitable s’est produit, avec l’arrivée de la gamme Emit de Dynaudio, qui a marqué la fin de leur suprématie.

Un Design revisité

Le changement le plus notable est le renforcement du tweeter à double dôme découplé. Ce tweeter de 25 mm utilise un premier dôme en aluminium, lui-même renforcé par un anneau plus épais, qui lui donne davantage de rigidité. Cette technologie, empruntée aux enceintes bluetooth colonnes haut de gamme B&W CM1O, augmente la clarté et la précision

Le tweeter est désolidarisé de l’enceinte bluetooth au moyen d’un anneau de gel. qui l’isole de la structure du caisson, et par conséquent des vibrations qui pourraient être générées par le driver médiums/graves en Kevlar de 16,5 cm.

Ce dernier est quasiment inchangé, si ce n’est que le cache en forme d’obus de la version précédente affiche désormais la forme d’un champignon, qui sert notamment à le protéger de la poussière. Ce cache est inspiré des PM1, un modèle haut de gamme d’enceintes bluetooth B&W. et il atténue le haut-parleur à certaines fréquences.

Les enceintes ont beau être robustes, on ne peut s’empêcher de remarquer la finition plus luxueuse des Dynaudio, qui sont un modèle du genre.

B&W 685 S2 : Puissantes et claires

Pour en venir à l’essentiel, qu’en est-il de la performance? Le rendu est tout simplement excellent. D’emblée, les B&W 685 S2 nous accueillent avec un son puissant, clair et bien articulé. L’échelle est étendue, surtout si l’on considère la taille réduite des caissons. La scène sonore est ample et les pics montent aussi haut qu’ils descendent en profondeur.

À l’instar des Dynaudio et des Elac Uni-Fi BS US Slim, les B&W génèrent un champ sonore généreux et particulièrement enveloppant. La performance est détaillée, que l’on écoute Aerosrnith, Lorde ou Hans Zimmer. Les graves puissants descendent très bas, et sont particulièrement riches, à tel point qu’avec Whole Lotta Love de Led zeppelin, on a l’impression qu’il y a un subwoofer dans la pièce. La technologie déployée porte ses fruits, et les 685 proposent un son clair et précis. Par ailleurs, on peut pousser le volume à fond sans qu’elles montrent la moindre distorsion, il est rare qu’écouter de la musique aussi fort reste à ce point agréable. À essayer sans hésitation.

Comparatif face aux autres modèles

Mais puisqu’il s’agit d’un comparatif, on ne peut pas ignorer ce qui est proposé ailleurs. Les Emit M20, par exemple, sont tout aussi énergiques et puissantes, mais offrent un timing, une cohésion et un sens du détail encore plus affuté. Et globalement, leur performance est supérieure.

Surpassées par les M20 d’un côté, les B&W laissent par ailleurs bon nombre de leurs concurrentes sur place. Elles sont notamment plus puissantes que les Elac Uni-Fi BS US Slim, avec également des graves plus autoritaires et un meilleur sens du rythme, ce qui rend l’écoute plus divertissante. En revanche, les Elac ripostent avec un son plus ample, des médiums plus subtils, et des aigus plus précis. Les B&W surpassent également les Arcaydis EBlS en termes de résolution et de solidité.

Elles sont descendues de leur piédestal, et ont perdu une étoile, mais cela n’empéche pas les B&W 685 S2 de demeurer un valeur sûre, avec un son extrêmement agréable et une polyvalence remarquable.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *