biographie à télécharger en pdf :
Biographie PYS 2007

Professionnel depuis 1968, il est remarqué dès ses débuts et est engagé pour deux tournées de 4 mois aux USA en 69 et 70. Les séjours à New-York sont l’occasion d’entendre Ray Charles, Dizzy Gillespie, Elvin Jones, Bill Evans, Miles Davis... Il découvre avec enthousiasme le Lifetime de Tony Williams et John Mc Laughlin et de retour à Paris, il forme un des premiers groupes de jazz-rock français, Triode, avec lequel il tourne pendant deux ans et enregistre son premier album en 71.

En 72, il est engagé au Caveau de la Huchette où il joue tous les soirs pendant trois ans au coté de Dany Doriz un vaste répertoire de standards avec de nombreux solistes comme Bill Coleman, Benny Waters, Menphis Slim...

De 75 à 78, il est membre de l’ensemble Europamerica de Jef Gilson avec François Jeanneau, Jean-Louis Chautemps, Philippe Maté, André Jaume, Jean-Charles Capon, Bernard Lubat, Georges Brown, Joe Mc Phee...

Il s’est produit avec les grands du jazz français : Guy Laffite, Georges Arvanitas, Stéphane Grappelli, Didier Lockwood, Christian Escoudé, Aldo Romano... et aux cotés de nombreux jazzmen américains: Sam Woodyard, Kenny Clarke, Chris Woods, Pepper Adams, Frank Foster, Al Grey, Pepper Adams, Wild Bill Davis, Harry Sweets Edison, Monty Alexander, Steve Lacy...

Parallèlement à sa carrière de jazzman, Pierre-Yves Sorin a une activité de musicien de studio, émissions de télévision, spectacles de variétés. Il a accompagné des vedettes comme Georges Moustaki, Zizi Jeanmaire ou Juliette Greco.

Il fait partie en 1976 de l’équipe fondatrice de l’école de jazz du C.I.M. à Paris où il enseigne la basse et dirige une classe de pratique collective en big band jusqu’en 85.

De 1983 à 1995, il est le partenaire de Claude Bolling avec qui il enregistre de nombreux albums, musiques de films, et tourne dans le monde entier avec de célèbres jazzmen et de grands solistes classiques comme Jean-Pierre Rampal, Alexandre Lagoya, Maurice André, Marielle Nordman, Patrice Fontanarosa...

Pierre-Yves Sorin a participé à l’enregistrement d’une cinquantaine de disques de jazz.



Après ces années riches de rencontres et d’expériences, Pierre-Yves Sorin fait le choix d’une carrière plus personnelle. Il présente des projets originaux qui sont le fruit d’un travail et d’une réflexion sur la vérité du son acoustique, la qualité de l’écoute, et un concept de concerts inscrits dans une dimension scènographique et poétique.

En 92 il forme le Jazz Sextet (Alain Jean-Marie, Daniel Huck, François Biensan, André Villéger, Vincent Cordelette) et crée en hommage clin-d’œil à Patrick Süskind le concert “Parfums de Contrebasse” (jeu en acoustique intégral, mise en espace). Trois C.D. enregistrés et plus de 70 concerts.

En 98, il crée le concert “Couleur Bois”, rencontre entre la chanteuse lyrique Hélène Delavault et un “quatuor” de jazzmen dont Christian Escoudé.

Depuis 1999, résidences “Images de Jazz”. Concerts avec Christian Escoudé, Marc Fosset ou Michel Perez (guitare), Francis Varis (accordéon), Alain Jean-Marie, Arnaud Mattei ou Bobby Few (piano). Organisation de rencontres avec des artistes, plasticiens, auteurs, journalistes, professeurs.

Création en 1999 au Théâtre Simone Signoret de Conflans Ste Honorine du concert “Travelling Jazz” avec Élisabeth Caumont, le Jazz Sextet, et en invités Pierre Michelot et Benny Golson.

2001, création du “Concert Transatlantique” dédié à Éric Tabarly. Avec Francis Varis accordéon, Pierrick Hardy guitare et Bernard Subert clarinettes, lowistle, cornemuse, chant.

Compositeur, il écrit et joue pour la scène et le théâtre :
En 95, “Couleur d’Août” de Paloma Pedrero, mise en scène de Panchika Vellez. En 96, “Sombre Comédie Musette” avec Éric Bergeonneau, direction artistique Étienne Pommeret.
En 99, “Be-Bop” sur un roman de Christian Gailly, mise en scène Bruno de Saint-Riquier.
20 juin 99, création d’une commande publique par l’Ensemble d’Harmonie du conservatoire de Conflans Sainte-Honorine (78).
21 juin 2000, création d’une commande publique par les harmonies des conservatoires de Morsang et Orsay (91)

Août 2000, tournée en Corée du Sud à l’invitation du chef Myung-Whun Chung avec l’Orchestre Symphonique de Séoul et avec Benny Golson.

La collaboration régulière avec Benny Golson depuis 1999 se concrètise avec la parution en juin 2003 de l’album Pierre-Yves Sorin & Benny Golson live “au Duc des Lombards” chez DJAZ records.

Toujours en recherche de nouvelles expériences, Pierre-Yves Sorin multiplie les rencontres et participe à de nombreux projets.
A travers ses créations et les diverses formules qu’il dirige, il donne une vision nouvelle et personnelle d’un jazz acoustique et poétique.